Home Contact Sitemap

Écopolit

www.ecopolit.eu | écologie politique - environnement - humeurs - analyses - développement - coups de gueule

ecopolit

rss feed technorati fav



Tout ce que vous avez toujours souhaité savoir sur l'écologie politique ici et ailleurs sans jamais oser...

La petite bête noire qui monte, qui monte…

Published by MD | Filed under Pèche, Pétrole, Faux écolos

Trois singes de la sagesseLe monde entier semble découvrir que le prix du pétrole augmente et que OUI !!! SURPRISE !!! cela va impacter les activités économiques qui en dépendent. Amusant de voir les poires tomber du pommier secoué en réclamant qui une diminution des taxes là, qui une subvention ici…

Et moins drôle de constater que le gouvernement pioche des lapins dans des chapeaux en accordant tout ce qu’on lui demande.

Après tout, la grève des pêcheurs est bénéfique, au moins pendant qu’ils font brûler des pneus et polluent l’air, ils laissent les stocks de poissons se renouveller tranquille.

Il est beau le gouvernement libéral qui distribue les subventions comme des bonbons pour calmer les hordes.

J’avais cru comprendre que le libéralisme c’était “laisser faire” et que l’état devait se désengager des activités économiques. Non, non, j’ai eu de très mauvais professeurs d’économie, je ne devrais pas chercher la logique dans tout ça. C’est la logique du clientélisme et du bon vouloir du chef, la logique politicienne qui prend le dessus sur les idées, si tenté qu’il y en ait au-delà de l’ambition.

La flamme du prix du pétrole est la petite bête qui monte qui monte…

Libéral ou écolo, il n’y a aucune autre réponse à apporter que “laissons-le monter”.

Le premier dira que le marché se régule tout seul, si un bien est rare, il est cher. À la science en laquelle on a foi de trouver des solutions alternatives (mais pas les biocarburants, par pitié).

Le second avancera qu’il vous avait bien dit… Il brandira le pic de Hubert et la panoplie scientifique qui depuis 20 ans martèle que nous ne pourrons pas vivre longtemps avec un mode de vie si destructeur de l’environnement. Et que malgré tous les moyens qu’il avait pu inventer pour tirer la sonnette d’alarme, personne n’a rien voulu entendre.

Je vois les trois singes de la sagesse, se bouchant qui les yeux, qui les oreilles, qui la bouche… Ne rien voir, ne rien entendre, ne surtout rien dire. Jouer les politiciens et donner des bananes à qui en réclame. Quel courage politique. J’admire.

Je me désole.

novembre 7th, 2007

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, average: 4 out of 5)
Loading ... Loading ...

Envoyer cet article à un ami Envoyer cet article à un ami
Imprimer cet article Imprimer cet article

7 Responses to “La petite bête noire qui monte, qui monte…”

  1. Sarcasm Says:

    Fillon la déprime semble lui aussi désavouer son propre supérieur hiérarchique, ce matin sur Europe 1: “la hausse du prix du pétrole est inexorable, la seule politique responsable est celle qui maintien le signal prix et aide les français à réaliser des économies d’énergie”.

  2. Vincent Bocquet Says:

    Marie, je me demande où tu as vu que ce gouvernement était libéral ;-)

    et puis, tu vas dire que je chipote mais un bien rare n’est pas nécessairement cher -> un cheval borgne, une chaise unijambiste, … :)

  3. Fabien Says:

    Le gouvernement actuel est bien libéral, dans les idées tout au plus, dans les faits plutôt moins….

    Reste que la solution apporté est loin d’être satisfaisante, et que, comme toujours, on attend et espère un miracle pour nous sortir de là… et bien on risque d’attendre longtemps….

  4. Alexis Says:

    J’aime beaucoup ton article Marie !
    Par contre, un écolo peut aussi proposer des solutions, ne soyons pas si tristes ! Economies d’énergie, moins de bagnoles, pas de transport par la route, sources alternatives d’énergie… gardons l’espoir. :)

  5. ToM Says:

    Une petite remarque en faveur du gouverment => la reponse de Christine Lagarde a la montee des prix du petrole : utilisez vos jambes et vos velos.
    Personnellement j’ai ete tres surpris par cette reponse que j’ai trouvee plutot courageuse… bien que tres parcellaire (elle aurait par exemple pu annoncer que l’augmentation des revenus induits par la hausse de la TIPP seraient directement reverses dans la mise en place de transports en commun)

  6. MD Says:

    Hey Alexis, je ne suis pas triste, je constate le désastre. Si on est encore écolo c’est qu’on accepte toujours de constater la cata tout en proposant des nouvelles solutions et en sachant que ça va mettre 20 ans à être entendu par tout le monde… :)
    Loin de moi le découragement !

  7. MD Says:

    Pour ajouter, ToM, je trouve la réponse de Christine Lagarde plutôt désolante. Un écolo dirait ça, on lui reprocherait de vouloir revenir à la lampe à huile. Il me semble que quand on est ministre on peut dire des choses plus intéressantes et plus politiques que cette évidence (oui si on fait tous ses déplacements à vélo et à pied on produit moins de carbone). Je suis d’accord avec toi que c’est très parcellaire : c’est de la responsabilité du gouvernement d’encourager les investissements dans les transports en commun qu’on a plus vu depuis 20 ans et qui manques cruellement, particulièrement dans les grandes villes. Il suffit de prendre le métro à Paris pr s’en rendre compte.
    J’en attends beaucoup plus des politiques et c’est pour ça que je vote vert ;)

Leave a Comment