Home Contact Sitemap

Écopolit

www.ecopolit.eu | écologie politique - environnement - humeurs - analyses - développement - coups de gueule

ecopolit

rss feed technorati fav



Tout ce que vous avez toujours souhaité savoir sur l'écologie politique ici et ailleurs sans jamais oser...

Pour une réforme écologiste de l’enseignement supérieur.

Published by Antoine Astruc | Filed under Ecologie, France, Général

Ça y est, les étudiants se (re-re-re-re) mobilisent. Tant mieux, la situation des étudiants est, en France, tellement déplorable que n’importe quelle mesure peut-être une (très) bonne raison de bloquer bâtiments et périphériques en tout genre. La loi Pécresse est clairement une loi de revanchards. Ce qui n’a pas pu être appliqué depuis 2003 et l’abandon de la Loi de modernisation des universités de Luc Ferry passe en force cet été. Il s’agit ni plus ni moins d’organiser la mise en concurrence des universités mise en œuvre grâce au LMD.

 

En tant qu’écologiste, l’analyse n’est pas la même que nos camarades gauchistes ou socialistes. L’autonomie n’est pas un gros mot, pas plus que la transversalité ou la pluridiscplinarité. S’ouvrir à d’autres disciplines, à d’autres méthodes d’acquisition du savoir et reconnaître un droit d’expérimentation et d’initiative locale est indispensable pour ce nouveau siècle. Ce qui l’est également, c’est une réforme globale, non pas de l’université française, mais de l’enseignement supérieur.

Le constat fut presque partagé par tous lors de la campagne présidentielle : nous souffrons en France d’une dualité destructive entre université moyennisantes et grandes écoles élitistes. La sélection sociale qui en découle fait de ce système un modèle de reproduction sociale, d’injustice et de… frustration !

La lumpen intelligentsia qui a étudié jusqu’au doctorat à l’université se voit reléguer dans des placards quand des étudiants pragmatiques de grandes écoles se voient ouvrir toutes les portes. Le LMD a permis de généraliser cette frustration aux étudiants de l’université : les meilleurs master étant réservés à ceux qui peuvent payer une année à temps plein à l’autre bout du pays.

Cette loi Pécresse est aussi scandaleuse par le fait qu’elle n’apporte pas de solution à ce problème. Rien sur une intégration d’écoles, rien sur le rapprochement avec les structures qui ne dépendent pas de l’éducation nationale (les écoles para-médicales notamment), rien sur le renforcement des PRES ou la formation tout au long de la vie…

Mais soyons positif : la gestion du patrimoine universitaire pourra faire réagir les universités sur le coût exorbitant des charges de fonctionnement, c’est à Caen le premier budget de fonctionnement. C’est d’ailleurs la perspective de payer très cher en énergie qui pousse notre université à penser à élaborer un agenda 21 universitaire.

 

Cela prouve que l’autonomie n’est pas une mauvaise chose. Si mouvement il y a, il devrait porter une nécessaire réforme : la régionalisation de l’enseignement supérieur comprenant l’intégration dans une structure régionale de toutes les formations post-bac pour un cursus libre, autonome et diversifié.

novembre 7th, 2007

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 4.57 out of 5)
Loading ... Loading ...

Envoyer cet article à un ami Envoyer cet article à un ami
Imprimer cet article Imprimer cet article

4 Responses to “Pour une réforme écologiste de l’enseignement supérieur.”

  1. Fabien Says:

    L’article est bon, sauf une chose : évitons les stigmatisations autour du terme “gauchistes”… L’un des “piliers” de l’écologie, c’est le respect. Et bon, je n’aime pas trop quand on me traite “d’écolo” avec le péjoratif qui va avec, inutile d’utiliser les mêmes méthodes.

  2. Antoine Astruc Says:

    En fait le terme de gauchiste n’est pas pour moi péjoratif, il définit une manière de faire la politique très spécifique. Je n’ai pas la place ici pour décrire cette culture militante, je garde une idée d’article là-dessus pour plus tard. En attendant de pouvoir m’expliquer je le remplace par un terme plus neutre, mais moins pertinent.

  3. Alexis Says:

    Je pense que c’est un bon article !
    C’est que quand il s’agit de l’éducation on ne demande pas très souvent l’avis des écolos, pourtant on a des choses à dire sur le sujet !
    On n’est pas hostiles à une forme d’autonomie et on défend l’école de toutes les chances.
    Oui à une réforme écolo de l’université !

  4. Fabien Says:

    @ Antoine Astruc : vous pouvez laisser le terme, je soulignais juste que bien souvent il est employé à des fins peu charitables :)

    En tous cas, c’est un excellent article pour enfin démontrer que d’autre visions existent.

Leave a Comment